Flux RSS

Archives de Tag: jean-paul II

Foot, islam et Sida

Durant ces dernières 24h, notre observatoire observe une très nette diminution de la discrimination véhiculée par les médias : seulement 331 articles contre 900 environ d’habitude. Peut-être est-ce du à ces derniers jours si chargé médiatiquement :

La noce anglaise

Le mariage, parodiquement princier, fait tout sauf stigmatiser. Les espousailles de William et Kate, alliant décadence, lustre épousseté, façade de classe apparente et tradition séculaire affichée ( mais bafouée en coulisse depuis des décennies), lutte même contre la stigmatisation. On y invite le chanteur homosexuel et son petit copain (on ne stigmatise ainsi pas dans ce domaine), on y invite l’évêque dont la religion condamne l’homosexualité (donc on ne stigmatise pas la religion stigmatisante), on invite le footballeur pas rasé mais à fond la star (donc on ne stigmatise pas l’Angleterre d’en bas, et, vu le niveau, non plus la France d’en bas)…. Bon, je doute que l’ensemble de l’aristocratie ait apprécié à sa juste valeur cette expérience antistigmatisante, mais force est de reconnaitre que c’est fort ! J’ai entendu un présentateur radio anglais perdre sa britannique flegme (incroyable) en voyant arriver Beckham au poil hérissé devant son prince.

Béatifier, ce n’est pas stigmatiser

Deuxième gros titre, bien sûr, la béatification du Pape Jean-Paul II à Rome. Première réflexion : dans l’église, on a l’habitude de béatifier, et même de canoniser les stigmatisés. Même Jean-Paul II a béatifié un stigmatisé, le Padre Pio. Si c’est pas de la bonne volonté ça. Vous allez me dire : ce n’est pas la même chose…. . Mais bon, même les musulmans ils ne sont pas stigmatisés. Le Bienheureux Jean-Paul II, le 21 mars 2000,  à Wadi Al-Kharrar, disait : « Que saint Jean-Baptiste protège l’Islam, tout le peuple de la Jordanie ». C’est pas de la bonne volonté anti stigmatisation ça ?

Echec et mat

Dernier évènement, et non des moindres : la partie avait commencé par la chute des deux tours. Presque 10 ans plus tard, le roi du jeu est mis à terre : Oussama est mort. Le grand stigmatiseur Ben Laden n’est plus. Conséquence amusante (si l’on peut dire) : l’enthousiasme à cette nouvelle est tellement gigantesque que les gens en oublient…. qu’ils sont contre la peine de mort. C’est flagrant, comme cela l’était avec Kadhafi il y a peu. On entend dire qu’on sait bien qu’il n’était plus à la tête des opération d’Al-Quaïda, que ce n’était plus qu’un symbole, mais bon sang que cela fait du bien d’avoir zigouillé ce méchant. Il l’a bien mérité. Heureusement qu’on ne l’a pas kidnappé, on aurait du lui faire un procès, et ce salaud aurait échappé à ce qu’il mérite….. On avait eu peur avec Saddam Hussein, mais heureusement que dans les autres pays ils ont des solutions ignobles…..  Avec Kadhafi, j’avais entendu, éberlué, un chroniqueur radio dire : « La meilleure des solutions serait qu’un de ses gardes ait un bon geste »…. Bref, on en revient toujours au même point : il ne faut pas prendre les gens pour des cons, mais ne pas oublier qu’ils le sont.

Bon en résumé, avec tout ceci qui ne stigmatise rien, bien au contraire, il ne reste plus qu’à trouver autre chose. Allez, c’est le Foot qui stigmatise maintenant. C’est comique je trouve. La France Black Blanc Beur est raciste. On va être capable bientôt d’annoncer qu’à force de se montrer une équipe nationale (puisque de France), et de travailler son attaque, le Foot tombe…. dans le Front National. Ou alors c’est juste que Laurent Blanc a un nom franchement (et je pèse mes morts) raciste.

Aujourd’hui, on stigmatise :

  • L’autre
  • Les Blacks
  • L’islam
  • Tout un continent (encore un coup du Blanc, tout Laurent soit-il)
  • Les malades

Publicités