Flux RSS

Archives de Tag: homosexuel

Stigmatisation du concombre et point Godwin

Vous connaissez la Loi de Godwin ? Et bien pour se défendre de stigmatiser, on trouve son contraire….

« Les soldats français ne furent pas les « Waffen SS » du Rwanda »

Bien sûr, il s’agit de comparer les Tutsis au Juifs. Si vous y arrivez, sur l’échelle Godwin c’est jeu, set et match. Avec le miracle de l’autosuggestion, on se fait une image tout de suite, comme avec « Ne pensez pas à un concombre fluo »….

Ah oui, le concombre : le voici aussi stigmatisé qu’un homosexuel. C’est pas de veine. Je me demande si nous n’avons ici affaire plutôt même à de la discrimination de la pire espèce : le concombre espagnol n’est-il pas seul stigmatisé  ? N’est-ce pas raciste ça ? Heureusement que les analyses ont verdi le dit légume : « Non, la commission allemande n’est pas la « Waffen SS » du concombre espagnol ». (oui je m’auto-attribue du Godwin, mais je fais ce que je veux)

Mes amis, après quelques temps la stigmatisation reprends des couleurs : avec 619 résultats pour les dernières 24h, ça stigmatise sévère en ce moment, tout en gardant les « valeurs essentielles » : Sida et homosexualité. Mais pour une fois, on stigmatise les pauvres.

Nous avons aujourd’hui une nouvelle victime : le pauvre mensonge se voit attaqué. Quelle horreur ! Surtout qu’il s’agit du mensonge des candidats aux élections présidentielles. Camarades, l’on veut interdire aux politiques de mentir. C’est une honte. Comment voulez-vous faire une campagne présidentielle sans mensonge. C’est un appel solennel : stigmatisons la Vérité qui fait tant de mal dans ce bas monde politico-bisounoursien !

Conclusion : protégeons les malades du Sida, les gays, les pauvres, le mensonge, les soldats Français, les concombres espagnols, et les petites graines germées de je ne sais quoi.

Foot, islam et Sida

Durant ces dernières 24h, notre observatoire observe une très nette diminution de la discrimination véhiculée par les médias : seulement 331 articles contre 900 environ d’habitude. Peut-être est-ce du à ces derniers jours si chargé médiatiquement :

La noce anglaise

Le mariage, parodiquement princier, fait tout sauf stigmatiser. Les espousailles de William et Kate, alliant décadence, lustre épousseté, façade de classe apparente et tradition séculaire affichée ( mais bafouée en coulisse depuis des décennies), lutte même contre la stigmatisation. On y invite le chanteur homosexuel et son petit copain (on ne stigmatise ainsi pas dans ce domaine), on y invite l’évêque dont la religion condamne l’homosexualité (donc on ne stigmatise pas la religion stigmatisante), on invite le footballeur pas rasé mais à fond la star (donc on ne stigmatise pas l’Angleterre d’en bas, et, vu le niveau, non plus la France d’en bas)…. Bon, je doute que l’ensemble de l’aristocratie ait apprécié à sa juste valeur cette expérience antistigmatisante, mais force est de reconnaitre que c’est fort ! J’ai entendu un présentateur radio anglais perdre sa britannique flegme (incroyable) en voyant arriver Beckham au poil hérissé devant son prince.

Béatifier, ce n’est pas stigmatiser

Deuxième gros titre, bien sûr, la béatification du Pape Jean-Paul II à Rome. Première réflexion : dans l’église, on a l’habitude de béatifier, et même de canoniser les stigmatisés. Même Jean-Paul II a béatifié un stigmatisé, le Padre Pio. Si c’est pas de la bonne volonté ça. Vous allez me dire : ce n’est pas la même chose…. . Mais bon, même les musulmans ils ne sont pas stigmatisés. Le Bienheureux Jean-Paul II, le 21 mars 2000,  à Wadi Al-Kharrar, disait : « Que saint Jean-Baptiste protège l’Islam, tout le peuple de la Jordanie ». C’est pas de la bonne volonté anti stigmatisation ça ?

Echec et mat

Dernier évènement, et non des moindres : la partie avait commencé par la chute des deux tours. Presque 10 ans plus tard, le roi du jeu est mis à terre : Oussama est mort. Le grand stigmatiseur Ben Laden n’est plus. Conséquence amusante (si l’on peut dire) : l’enthousiasme à cette nouvelle est tellement gigantesque que les gens en oublient…. qu’ils sont contre la peine de mort. C’est flagrant, comme cela l’était avec Kadhafi il y a peu. On entend dire qu’on sait bien qu’il n’était plus à la tête des opération d’Al-Quaïda, que ce n’était plus qu’un symbole, mais bon sang que cela fait du bien d’avoir zigouillé ce méchant. Il l’a bien mérité. Heureusement qu’on ne l’a pas kidnappé, on aurait du lui faire un procès, et ce salaud aurait échappé à ce qu’il mérite….. On avait eu peur avec Saddam Hussein, mais heureusement que dans les autres pays ils ont des solutions ignobles…..  Avec Kadhafi, j’avais entendu, éberlué, un chroniqueur radio dire : « La meilleure des solutions serait qu’un de ses gardes ait un bon geste »…. Bref, on en revient toujours au même point : il ne faut pas prendre les gens pour des cons, mais ne pas oublier qu’ils le sont.

Bon en résumé, avec tout ceci qui ne stigmatise rien, bien au contraire, il ne reste plus qu’à trouver autre chose. Allez, c’est le Foot qui stigmatise maintenant. C’est comique je trouve. La France Black Blanc Beur est raciste. On va être capable bientôt d’annoncer qu’à force de se montrer une équipe nationale (puisque de France), et de travailler son attaque, le Foot tombe…. dans le Front National. Ou alors c’est juste que Laurent Blanc a un nom franchement (et je pèse mes morts) raciste.

Aujourd’hui, on stigmatise :

  • L’autre
  • Les Blacks
  • L’islam
  • Tout un continent (encore un coup du Blanc, tout Laurent soit-il)
  • Les malades

Cours de vocabulaire : la chevronisation

L’inverse de la stigmatisation est donc ce qu’il faudrait appeler la « chevronisation ». (Philippe Vienne)

Voici le corolaire de ce qui a déjà été dit : stigmatiser, c’est pas bien ! Or, il faut faire bien (si si je vous assure). Mais, sapristi : que faut-il faire au lieu de stigmatiser alors ? Que faut-il faire devant un musulman ou un homosexuel ? Il est hors de question de les stigmatiser, cela, tu l’as compris, toi, bon citoyen respectueux de la Dignité Humaine. Mais alors ? Se taire et baisser les yeux ? Horreur, un tel comportement fleure le nauséabond à des lieues. Si tu es gêné, c’est que dans ton esprit sommeille un réactionnaire ! Regardes-toi, rien que de lire :

« que faut-il faire devant un musulman ou un homosexuel ? »,

tu te sens gêné, car au fond de toi des idées de stigmatisation naquissent. Tu ne peux t’empêcher de penser : le voilà qui dérape. Pire même, tu as du mal à lire cette phrase naturellement, tu as envie de passer à autre chose. Si j’avais rajouté le mot « juif », tu aurais même pensé à fermer ce site décidément fasciste….. Et pourtant, quoi de plus accusateur qu’un regard baissé qui évite ? Ce même regard qui se détourne lorsque le regard fatigué d’un SDF croise le tiens, même s’il ne te demande rien.

AVOUES LE : tu es un stigmatiseur !

Tu baisse la voix lorsque tu veux prononcer le mot « musulman » (sauf si tu l’es), tu ne décris plus jamais quelqu’un comme étant « noir » (sauf si tu l’es), tu es gêné quand on t’apprend qu’une personne est homosexuelle (sauf si tu l’es), etc…..

SOIS RASSURE BON CITOYEN : voici la solution

Maintenant, tu es sauvé, tu vas pouvoir « chevroniser » à cœur joie.