Flux RSS

Archives de Tag: godwin

Stigmatisation du concombre et point Godwin

Vous connaissez la Loi de Godwin ? Et bien pour se défendre de stigmatiser, on trouve son contraire….

« Les soldats français ne furent pas les « Waffen SS » du Rwanda »

Bien sûr, il s’agit de comparer les Tutsis au Juifs. Si vous y arrivez, sur l’échelle Godwin c’est jeu, set et match. Avec le miracle de l’autosuggestion, on se fait une image tout de suite, comme avec « Ne pensez pas à un concombre fluo »….

Ah oui, le concombre : le voici aussi stigmatisé qu’un homosexuel. C’est pas de veine. Je me demande si nous n’avons ici affaire plutôt même à de la discrimination de la pire espèce : le concombre espagnol n’est-il pas seul stigmatisé  ? N’est-ce pas raciste ça ? Heureusement que les analyses ont verdi le dit légume : « Non, la commission allemande n’est pas la « Waffen SS » du concombre espagnol ». (oui je m’auto-attribue du Godwin, mais je fais ce que je veux)

Mes amis, après quelques temps la stigmatisation reprends des couleurs : avec 619 résultats pour les dernières 24h, ça stigmatise sévère en ce moment, tout en gardant les « valeurs essentielles » : Sida et homosexualité. Mais pour une fois, on stigmatise les pauvres.

Nous avons aujourd’hui une nouvelle victime : le pauvre mensonge se voit attaqué. Quelle horreur ! Surtout qu’il s’agit du mensonge des candidats aux élections présidentielles. Camarades, l’on veut interdire aux politiques de mentir. C’est une honte. Comment voulez-vous faire une campagne présidentielle sans mensonge. C’est un appel solennel : stigmatisons la Vérité qui fait tant de mal dans ce bas monde politico-bisounoursien !

Conclusion : protégeons les malades du Sida, les gays, les pauvres, le mensonge, les soldats Français, les concombres espagnols, et les petites graines germées de je ne sais quoi.

Stigmatisés de tous les pays, unissez-vous, Hitler revient !

Le week-end s’éloigne, et, horreur, la stigmatisation semble toujours ignorée sur la toile. Vite, il fallait agir. 431 articles pour 24h c’est de la gnognotte. Les braves gens ne se soucieraient-ils plus de ce fléau ?

Bon, arrêtons de rigoler. Il faut sortir les arguments massue : d’abord, montrons que la stigmatisation, c’est partout (voyez vous-mêmes : Allemagne, Marrakech, Belgique, Etats-Unis, Europe, Syrie, Afrique...). Puis, et c’est là qu’il faut ne pas faiblir, faisons évoluer la définition.

« Stigmatiser c’est pas bien »

à remplacer par :

« Si tu stigmatises, tu es nazi »

Ah non je ne rigole pas. Regardez le premier résultat :

« La stigmatisation des minorités par le régime hitlérien »

Donc, à moins de taxer L’indépendant de révisionniste, voulant « diminuer » la gravité des actes du petit moustachu (ce qui est difficile à croire), il s’agit d’identifier la stigmatisation à toutes les horreurs appréciées par Adolf….

Là, on change de catégorie. C’est même risqué. Jusqu’à maintenant, l’on peut dire à quelqu’un : « Dis-donc, tu stigmatiserais pas un peu là ?« . Maintenant, si vous accusez quelqu’un du crime de stigmatisation, attention à vous. Cela revient à accuser des pires crimes jamais commis. Il va falloir manier le mot avec précaution sous peine de poursuites pour diffamation. A l’inverse, vous pourrez désormais dire de manière facile dans une conversation :

  • « Staline a stigmatisé des millions de citoyens soviétiques »
  • « La stigmatisation de Mao à l’égard de son peuple »
  • « Les Vendéens ont-ils été réellement stigmatisés par les colonnes infernales  ? »
  • « Ben Laden, après avoir stigmatisé les occupants de deux tours du WTC, fut poursuivi jusqu’au Pakistan »

Bref, stigmatiser, ça craint…. (ca sent tout de même vachement le Godwin par ici)

En passant, je signale une « nouveauté lexicale », que j’aurais volontiers qualifiée de barbarisme si je n’avais eu peur de stigmatiser : « homoérotisme« . Et bien sûr, le superbe « masculinité virile », propre à faire rougir La Palisse lui même.