Flux RSS

Ni Coca, Nicolas

« Le géant américain Coca-Cola a annoncé la suspension d’un investissement de 17 millions d’euros en France, en réponse au projet de taxe sur les sodas, annoncé fin août. Conséquence directe : la modernisation de la ligne de production de Pennes-Mirabeau, dans les Bouches-du-Rhône, a été réévaluée ».

L’état français stigmatiserait donc également l’industrie américaine ?

Gender, l’avenir béni

Moi, franchement, je ne vois vraiment pas pourquoi on en fait tout un plat de l’enseignement du Gender en cours de S.V.T. Quelle odieuse stigmatisation de la modernité. Car enfin, cela permettra enfin de libérer le monde d’un carcan incroyable que nul n’avait jamais osé condamner jusqu’ici. Ouf.

Maintenant que nous sommes au courant, maintenant que les professeur de sciences et de biologie savent enfin comment l’être humain se détermine, la vie des générations futures va changer. Maintenant que l’on sait quel tyrannie culturelle réduisait chaque humain à un odieux déterministe physique imposé, la liberté vraie est bientôt dans nos bras.

Oh combien de fois en avons nous rêvé, secrètement, sous l’omerta générale ! Fini l’affreux complexe que Freud lui même n’a pas osé cerner. Quel rêve pour les parents, qui avaient déjà goûté ce bonheur lors de l’invention des couches « unisexe ». Enfin un seul rayon de vêtement « neutre » pour les bébés, enfants et ados. Enfin un seul rayon « jouets », expurgées des odieuses poupées et dinettes, et des petits soldats.  Enfin, vous ne devrez plus vous retaper vingt fois ces monstruosités biologiques que sont les Walt-Disney, qui ont tellement fait de mal à l’espèce humaine, imposant leurs modèles les plus dictatoriaux à ces jeunes organismes en attente de détermination sexuelle.

Mais, bien mieux encore : toi, jeune femme d’aujourd’hui, qui chaque mois te tord de douleur, parce que cette vile société judéo-chrétienne t’a imposé, à grand renfort de poupées Corolles et de déguisements de princesse, un organisme fait pour attendre un enfant, réjouis-toi. Toi qui pleure d’emmagasiner dans tes cuisses chaque calorie ingérée, tout cela pour un bébé que jamais tu ne portera, enfin tes plaintes ont été entendues. Dans l’avenir,  la liberté, le choix reviendra à l’enfant, comme cela aurait toujours dû être. Pour la première fois depuis l’apparition de l’être humain, la biologique et la science vont enfin laisser la liberté de la conscience de l’adolescent décider de son corps. Finies les règles subies, finie la cellulite, finie cette poitrine qui avilit par le regard animal des mecs, fini ce manque de muscle pour ouvrir le couvercle des cornichons.

Enfin les enfants d’organe intérieur (et non plus de sexe féminin, appellation qu’il faudra supprimer) pourront choisir par leur pleine liberté de découvrir l’enivrante et animale existence du mâle. Enfin, elles pourront, heureux, se raser chaque matin, rêver de cambouis et de carburateur, de bière et de maillot de foot, et ingérer un plat de frites sans culpabilité.

Stigmatisation du concombre et point Godwin

Vous connaissez la Loi de Godwin ? Et bien pour se défendre de stigmatiser, on trouve son contraire….

« Les soldats français ne furent pas les « Waffen SS » du Rwanda »

Bien sûr, il s’agit de comparer les Tutsis au Juifs. Si vous y arrivez, sur l’échelle Godwin c’est jeu, set et match. Avec le miracle de l’autosuggestion, on se fait une image tout de suite, comme avec « Ne pensez pas à un concombre fluo »….

Ah oui, le concombre : le voici aussi stigmatisé qu’un homosexuel. C’est pas de veine. Je me demande si nous n’avons ici affaire plutôt même à de la discrimination de la pire espèce : le concombre espagnol n’est-il pas seul stigmatisé  ? N’est-ce pas raciste ça ? Heureusement que les analyses ont verdi le dit légume : « Non, la commission allemande n’est pas la « Waffen SS » du concombre espagnol ». (oui je m’auto-attribue du Godwin, mais je fais ce que je veux)

Mes amis, après quelques temps la stigmatisation reprends des couleurs : avec 619 résultats pour les dernières 24h, ça stigmatise sévère en ce moment, tout en gardant les « valeurs essentielles » : Sida et homosexualité. Mais pour une fois, on stigmatise les pauvres.

Nous avons aujourd’hui une nouvelle victime : le pauvre mensonge se voit attaqué. Quelle horreur ! Surtout qu’il s’agit du mensonge des candidats aux élections présidentielles. Camarades, l’on veut interdire aux politiques de mentir. C’est une honte. Comment voulez-vous faire une campagne présidentielle sans mensonge. C’est un appel solennel : stigmatisons la Vérité qui fait tant de mal dans ce bas monde politico-bisounoursien !

Conclusion : protégeons les malades du Sida, les gays, les pauvres, le mensonge, les soldats Français, les concombres espagnols, et les petites graines germées de je ne sais quoi.

Alcoolisme, sexe et religions

Un certain temps est passé depuis la dernière observation. C’est à n’y rien comprendre, la stigmatisation ne remonte pas. Aujourd’hui, et depuis 24h, moins de 300 articles causent de l’infamie.

Pire même, l’on voit maintenant un article qui se vautre dans une nauséabonde stigmatisation anti-stigmatisante (oui c’est nouveau) :

« Les athées ont une vie sexuelle plus épanouie »

Ceci est une stigmatisation évidente des religions, en bonne et due forme. Le pire est que l’article, non content de sa vilénie, rajoute que c’est la religion qui stigmatise, et que ça n’est pas bien. Bon, en lisant l’article on s’aperçoit que leur définition de l’épanouissement et de l’appartenance à une religion rendrait son auteur intéressant à côté d’un acteur de télé-réalité. Mais, finalement ce n’est pas la question.

Mais restons zen : on voit en dessous qu’il ne faut pas stigmatiser les alcooliques. Pour une fois que certains ont l’habitude de boire la coupe jusqu’à la lie, il faut le leur retirer ? Bientôt on entendra dire qu’il ne faut pas stigmatiser les violeurs ! Ahhhhh je vous entends là. Vous dites « mais c’est ce qu’on dit mon brave monsieur, ça n’arrête pas avec DSK, et on a commencé avec Polanski »…. Tttt, n’oubliez pas, jusqu’à preuve du contraire, DSK n’est pas un coupable, c’est un présumé innocent. Ce qui, de facto, fait de madame Diallo une présumée menteuse, et donc une présumée coupable… Mais comme elle est noire, c’est peut-être pour ça que tout le monde s’en fout.

Mais ça pue la stigmatisation tout ça, menottes ou pas menottes.

(stigmatisés du jour : les médicaments, les sidaeux, les retraités, la gauche, les ouvriers, les précaires, les jeunes de certaines banlieues, l’immigration, la religion, les mormons, les catholiques, les protestants, la sexualité, les alcooliques)


Stigmatisés de tous les pays, unissez-vous, Hitler revient !

Le week-end s’éloigne, et, horreur, la stigmatisation semble toujours ignorée sur la toile. Vite, il fallait agir. 431 articles pour 24h c’est de la gnognotte. Les braves gens ne se soucieraient-ils plus de ce fléau ?

Bon, arrêtons de rigoler. Il faut sortir les arguments massue : d’abord, montrons que la stigmatisation, c’est partout (voyez vous-mêmes : Allemagne, Marrakech, Belgique, Etats-Unis, Europe, Syrie, Afrique...). Puis, et c’est là qu’il faut ne pas faiblir, faisons évoluer la définition.

« Stigmatiser c’est pas bien »

à remplacer par :

« Si tu stigmatises, tu es nazi »

Ah non je ne rigole pas. Regardez le premier résultat :

« La stigmatisation des minorités par le régime hitlérien »

Donc, à moins de taxer L’indépendant de révisionniste, voulant « diminuer » la gravité des actes du petit moustachu (ce qui est difficile à croire), il s’agit d’identifier la stigmatisation à toutes les horreurs appréciées par Adolf….

Là, on change de catégorie. C’est même risqué. Jusqu’à maintenant, l’on peut dire à quelqu’un : « Dis-donc, tu stigmatiserais pas un peu là ?« . Maintenant, si vous accusez quelqu’un du crime de stigmatisation, attention à vous. Cela revient à accuser des pires crimes jamais commis. Il va falloir manier le mot avec précaution sous peine de poursuites pour diffamation. A l’inverse, vous pourrez désormais dire de manière facile dans une conversation :

  • « Staline a stigmatisé des millions de citoyens soviétiques »
  • « La stigmatisation de Mao à l’égard de son peuple »
  • « Les Vendéens ont-ils été réellement stigmatisés par les colonnes infernales  ? »
  • « Ben Laden, après avoir stigmatisé les occupants de deux tours du WTC, fut poursuivi jusqu’au Pakistan »

Bref, stigmatiser, ça craint…. (ca sent tout de même vachement le Godwin par ici)

En passant, je signale une « nouveauté lexicale », que j’aurais volontiers qualifiée de barbarisme si je n’avais eu peur de stigmatiser : « homoérotisme« . Et bien sûr, le superbe « masculinité virile », propre à faire rougir La Palisse lui même.

Le raciste arrosé, le bon et le mauvais chasseur !

Observer la stigmatisation apporte bien des surprises…..

La Race Africaine

Nous l’observons, Actu Bénin considère que les habitants du continent africain constituent une « Race » à part entière et exclusive. Selon la définition moderne, on peut donc dire qu’Actu Bénin est raciste……

« Comment Laurent Blanc peut-il se laisser aller à la stigmatisation de tout un continent, de toute une race ? »

Le chasseur français

Allez, aujourd’hui est aussi une première, nous découvrons enfin une chose horrible : il paraîtrait que les chasseurs sont stigmatisés. Cela voudrait dont dire que les chasseurs sont des gens bien et pas de brutes sanguinaires ? Gageons que cela soit une erreur d’article, car au Grand, Incommensurable et Magnifique Nom de la Dignité Humaine, défendons les populations stigmatisées qui souffrent du sida, d’être immigré, homosexuel, noir ou arabe. Mais blanc, hirsute, bourré, le teint anisé, et avec un fusil, faut pas déconner. (Comment ça c’est un cliché stigmatisant ?) [PS : un chasseur me dit ne jamais oser se déclarer comme tel au bureau, par peur d’être considéré comme un tueur assoiffé de sang. C’est ça être stigmatisé ? ]

Et en prime aujourd’hui, le second effet kiss-cool Ben Laden, mais toujours avec moins de 400 articles pour 24h. Obama est-il donc dé-stigmatisant ?

Foot, islam et Sida

Durant ces dernières 24h, notre observatoire observe une très nette diminution de la discrimination véhiculée par les médias : seulement 331 articles contre 900 environ d’habitude. Peut-être est-ce du à ces derniers jours si chargé médiatiquement :

La noce anglaise

Le mariage, parodiquement princier, fait tout sauf stigmatiser. Les espousailles de William et Kate, alliant décadence, lustre épousseté, façade de classe apparente et tradition séculaire affichée ( mais bafouée en coulisse depuis des décennies), lutte même contre la stigmatisation. On y invite le chanteur homosexuel et son petit copain (on ne stigmatise ainsi pas dans ce domaine), on y invite l’évêque dont la religion condamne l’homosexualité (donc on ne stigmatise pas la religion stigmatisante), on invite le footballeur pas rasé mais à fond la star (donc on ne stigmatise pas l’Angleterre d’en bas, et, vu le niveau, non plus la France d’en bas)…. Bon, je doute que l’ensemble de l’aristocratie ait apprécié à sa juste valeur cette expérience antistigmatisante, mais force est de reconnaitre que c’est fort ! J’ai entendu un présentateur radio anglais perdre sa britannique flegme (incroyable) en voyant arriver Beckham au poil hérissé devant son prince.

Béatifier, ce n’est pas stigmatiser

Deuxième gros titre, bien sûr, la béatification du Pape Jean-Paul II à Rome. Première réflexion : dans l’église, on a l’habitude de béatifier, et même de canoniser les stigmatisés. Même Jean-Paul II a béatifié un stigmatisé, le Padre Pio. Si c’est pas de la bonne volonté ça. Vous allez me dire : ce n’est pas la même chose…. . Mais bon, même les musulmans ils ne sont pas stigmatisés. Le Bienheureux Jean-Paul II, le 21 mars 2000,  à Wadi Al-Kharrar, disait : « Que saint Jean-Baptiste protège l’Islam, tout le peuple de la Jordanie ». C’est pas de la bonne volonté anti stigmatisation ça ?

Echec et mat

Dernier évènement, et non des moindres : la partie avait commencé par la chute des deux tours. Presque 10 ans plus tard, le roi du jeu est mis à terre : Oussama est mort. Le grand stigmatiseur Ben Laden n’est plus. Conséquence amusante (si l’on peut dire) : l’enthousiasme à cette nouvelle est tellement gigantesque que les gens en oublient…. qu’ils sont contre la peine de mort. C’est flagrant, comme cela l’était avec Kadhafi il y a peu. On entend dire qu’on sait bien qu’il n’était plus à la tête des opération d’Al-Quaïda, que ce n’était plus qu’un symbole, mais bon sang que cela fait du bien d’avoir zigouillé ce méchant. Il l’a bien mérité. Heureusement qu’on ne l’a pas kidnappé, on aurait du lui faire un procès, et ce salaud aurait échappé à ce qu’il mérite….. On avait eu peur avec Saddam Hussein, mais heureusement que dans les autres pays ils ont des solutions ignobles…..  Avec Kadhafi, j’avais entendu, éberlué, un chroniqueur radio dire : « La meilleure des solutions serait qu’un de ses gardes ait un bon geste »…. Bref, on en revient toujours au même point : il ne faut pas prendre les gens pour des cons, mais ne pas oublier qu’ils le sont.

Bon en résumé, avec tout ceci qui ne stigmatise rien, bien au contraire, il ne reste plus qu’à trouver autre chose. Allez, c’est le Foot qui stigmatise maintenant. C’est comique je trouve. La France Black Blanc Beur est raciste. On va être capable bientôt d’annoncer qu’à force de se montrer une équipe nationale (puisque de France), et de travailler son attaque, le Foot tombe…. dans le Front National. Ou alors c’est juste que Laurent Blanc a un nom franchement (et je pèse mes morts) raciste.

Aujourd’hui, on stigmatise :

  • L’autre
  • Les Blacks
  • L’islam
  • Tout un continent (encore un coup du Blanc, tout Laurent soit-il)
  • Les malades